GCF-Logo

La Nouvelle Stratégie Nationale de Gestion des Déchets Solides

La Nouvelle Stratégie Nationale de Gestion des Déchets Solides

La Nouvelle Stratégie Nationale de Gestion des Déchets Solides

27-03-2019

iii.png

CHERNI Bechir

chernibechir22@gmail.com

Biographie:

Je m'appelle Bechir CHERNI. étudiant en première année Master Management du Risque en Environnement. Je m'intéresse énormément au contexte déchet en Tunisie.

Je m’appelle Bechir CHERNI. Je suis étudiant dans le domaine de l’environnement.

J’ai bien voulu discuter la nouvelle stratégie nationale de gestion des déchets solides : le Traitement Mécano Biologique des déchets ou le TMB.

Premièrement, si on sait que la construction et l’installation d’une unité TMB coute des dizaines de millions d’euros et que la Tunisie va s’en charger. La Tunisie a déjà mobilisé 53 Millions d’euro pour la construction et l’installation jusqu'à la ligne de base de 3 unités TMB : Gabes, Bizerte et Sousse. La Tunisie est-elle en vigueur de garantir le financement pour d’autres installations ?

Deuxièment, je considère que ceux qui ont élaboré l’étude de TMB en Tunisie ont ignoré une composante essentielle ‘’ Berbechas ‘’. Ces gens qui collectent les déchets de plastiques, de métaux, plein d'autres types de déchets …  Est-ce qu’un centre pourra tourner sans ces déchets ? Comment pourra-t-il se rentabiliser ? Ces gens vont former une réelle menace sur ces sites TMB non pas sur leurs fonctionnements mais sur leurs viabilités.

Troisièment, 60 à 70% de notre poubelle contient des déchets organiques souvent mélangé avec d’autres types de déchets. Le TMB prétend produire un compost de qualité à partir des ordures ménagères en mélange mais si je fais référence au rapport de l’ADEME ; l’agence française. Le rapport sorti en 2012 indique que seulement 7% du compost produit à partir des ordures ménagères mélangées ont été exploitées, les 93% restantes ont dû rejoindre le centre d’enfouissement après avoir subir un super cout de stabilisation et de transport avant l’enfouissement.

Bien, tant que la Tunisie opte pour le TMB on ne peut que demander :

Approuver une interdiction judiciaire de la construction des sites TMB tant qu’aucun tri à la source des biodéchets n’est réalisé.

Revoir la situation des berbechas sur le plan social, législatif… et essayer de les intégrer dans le processus.

Et finalement veillez à la sensibilisation au tri sélectif le moyen durable pour gérer nos déchets.

 

 

Voir plus de publications

×

Inscrivez-vous à notre newsletter

*Obligatoire
load.gif